Merci à toutes celles et ceux qui se sont mobilisés pour notre liste d’union de la gauche. Absents du second tour, nous poursuivons de plus belle le combat,

avec vous.

Le week-end dernier, dans 31 villes en France, des rassemblements ont eu lieu à l’appel de nombreux syndicats ou associations de défense du droit au logement. Pourquoi cette période ? La fin de la trêve hivernale interdisant les expulsions. Pour le Var, nos candidats ont apporté leur soutien. Ils rappellent nos propositions…

Hier, Place la Liberté à Toulon, militants syndicaux et associatifs se sont retrouvés pour que ne passe pas inaperçue cette date terrible pour des milliers de familles, lorsque les expulsions redeviennent légales après la « trêve hivernale ». Quelle que soit la saison, les difficultés de vivre ne varient pas.

Nos candidats eux aussi dans la lutte

Nos candidats, Céline Ivaldi, très engagée en tant que militante associative dans la défense des locataires, et Stéphane Sacco, ont bien sûr soutenu les manifestants. Comme eux, ils estiment qu’il n’est pas supportable que quelque 30 000 familles, deux fois plus qu’en 2018 (parmi lesquelles beaucoup sont prioritaires DALO en attente d’un relogement par le Préfet) soient menacées d’expulsion, tandis qu’au moins 130 000 familles ont reçu un jugement d’expulsion ordonnant de quitter leur logement.

  • Partagez sur Facebook
  • Partagez sur Facebook

La situation encore aggravée avec la crise COVID

La crise COVID rendant encore plus inadmissibles l’absence de vraie politique de logement et le refus de certains élus d’exiger de l’Etat les efforts nécessaires tout en refusant les mesures que la loi a fixées et qui avaient été gagnées de haute lutte à l’époque. Rappelons que la France compte plus de 300 000 sans-abri, en hausse constante. Notre profession de foi rappelle que « le chômage progresse, nombre de revenus baissent, la demande d’aide alimentaire explose (plus 40% durant cette dernière année) avec plus de deux millions d’accédants au RSA (+ 8,4% en 2020) ».

Stopper la casse du service public de l’énergie

Les expulsions, sont également provoqués par les coupures d’énergie, souvent à distance, pour celles et ceux qui ne peuvent plus payer leur facture. Elles mettent en évidence les dangers de la casse du service public de l’énergie, et le projet Hercule de démantèlement et de privatisation d’EDF.

Seulement 100 logements par an programmés dans le Var !

Lors du rassemblement à Toulon, André Cheinet, de l’Indecosa CGT 83, a pointé la situation varoise : « Notre département manque de logements sociaux : 32 000 demandes. Sur la métropole de Toulon, besoin de construire 3000 logements par an. Une information : lors d’un récent conseil de concertation locative, Toulon habitat a annoncé la construction de 100 logements par an… un scandale ! »

> Dans une courte vidéo, Céline Ivaldi rappelle nos propositions en matière de logement.

  • Partagez sur Facebook

> Nos photos :
Le rassemblement de Toulon au moment de l’intervention d’André Cheinet (Indecosa CGT) et nos candidats, avec Jean-Luc Trinel (Indecosa CGT)