Merci à toutes celles et ceux qui se sont mobilisés pour notre liste d’union de la gauche. Absents du second tour, nous poursuivons de plus belle le combat,

avec vous.

Porte-à-porte, discussions, diffusion de notre programme : nos candidats, entourés de nombreux militants, animent chaque jour une campagne combative et vivante. Exemple jeudi devant l’école Saint-Exupéry où ils ont reçu un excellent accueil avec à la clé des signatures pour l’appel à voter à gauche.

Céline Ivaldi et Stéphane Sacco ont notamment fait valoir l’ensemble de nos propositions, en particulier l’éducation, les jeunes :

  • Partagez sur Facebook
Les collèges et la jeunesse

Plan d’urgence collèges

. Équipement et rénovation des collèges (avec postes et moyens financiers nécessaires de l’Etat)
. Restauration scolaire : tarifs selon les revenus (gratuite pour les plus défavorisés)
. Favoriser la mixité sociale afin d’en finir avec les disparités scolaires de l’Ecole républicaine

Soutien à la jeunesse

. Lutte contre le décrochage scolaire
. Gratuité pour les transports et le matériel scolaire
. Revenu universel écologique en expérimentation pour les 18 à 25 ans avec formation, aide aux projets liés à la transition écologique
. Mise en place d’un Chèque sport culture

Et bien sûr « les 3 bonnes raisons » de choisir la gauche :

1

Faire du Conseil départemental votre bouclier social et sanitaire

Le Département doit enfin assurer toutes les missions que lui fixe la Loi, en priorité la protection solidaire et l’aide à la personne. La crise COVID fait de cette priorité une urgence.

2

Voter pour des candidats proches, progressistes et honnêtes

Des élus actifs, à vos côtés pendant 6 ans (pas seulement aux élections). Leurs engagements : solidarité, démocratie, prévention et sécurité publique, développement durable et écologique

3

Pour QUE
votre voix soit
enfin entendue

Ne laissons pas le Var aux mains de la seule droite. Où étaient vos élus durant ces six années ? La gauche est absente du Conseil départemental depuis 2015 et votre voix n’est plus entendue.